Projection de “I Love Kuduro” – Le 13 mai 2015 – Gaîté lyrique (cycle Musiquepointdoc) 🗓

La Gaîté lyrique présente

dans le cadre du cycle Musiquepointdoc

proposé et programmé par Benoît Hické

 

I LOVE KUDURO

Réal. : Mario Patrocinio (Portugal – 2014 – 96′ – VOSTF)

Le Kuduro (littéralement “cul dur”) est un mouvement de culture urbaine né en Angola dans les dix dernières années de la Guerre Civile. Créé au sein des discothèques et rave parties du centre-ville de Luanda à travers une fusion de beats Techno/House et de rythmiques traditionnelles angolaises, le Kuduro a généreusement débordé du centre-ville vers les banlieues. Puis il s’est rapidement répandu à travers l’Angola, l’Afrique et autour du monde. Le Kuduro c’est à la fois une danse, de la musique et un style de vie, les paroles sont inspirées des choses du quotidien, et sa culture est présente un peu partout – que ce soit au coin d’une rue, dans une école, un taxi, ou même un stade de foot.

‘I love Kuduro » suit les stars les plus médiatisées de ce phénomène urbain qui influence aujourd’hui de nombreux jeunes africains, comme Bruno de Castro, Eduardo Paim,Sebém, Nagrelha, Hochi Fu, Namayer, Tchobari, Titica, Francis Boy et Cabo Snoop. Ils nous offrent ici un point de vue unique sur une nouvelle génération de talents angolais.

INFORMATIONS PRATIQUES :
Le mercredi 13 mai 2015 à 19h30
La Gaîté lyrique – Auditorium
3 bis rue Papin 75003 Paris
Tarifs : gratuit pour les adhérents / 3 euros tarif réduit / 5 euros plein tarif

Projection de « Death Metal Angola » – Le 18 décembre 2013 – Gaîté lyrique (cycle Musiquepointdoc) 🗓

La Gaîté lyrique présente

dans le cadre du cycle Musiquepointdoc

proposé et programmé par Benoît Hické

 

 

 

DEATH METAL ANGOLA 
Réal. : Jeremy Xido (E.U/Angola, 2012, 83’, version originale sous-titrée en anglais)
CPHX:DOX 2013 + Etrange festival 2013

Le Kuduro, mélange de musique électronique et de rythmiques traditionnelles, était jusque-là en vogue, le Heavy Metal secoue désormais l’Angola. Sous les guitares, l’espoir. 

Ravagé par la guerre et potentiellement le pays le plus riche d’Afrique, l’Angola est l’épicentre de la scène Hardcore du continent. Sonia Ferreira et Wilker Flores vivent pour le rock. Ils s’occupent de l’orphelinat Okutiuka à Huambo, en Angola, et ont un rêve : ils veulent monter le premier concert de rock angolais en réunissant pour la première fois les meilleurs groupes de la scène Death Metal et Hardcore mélodique. Alors que le Kuduro, mélange de musique électronique et de rythmes angolais, était jusque-là en vogue, le Heavy Metal secoue désormais l’Angola, permettant d’affirmer une identité et de pousser un cri de révolte. Le réalisateur originaire de Detroit, Jeremy Xido, alors qu’il traversait l’ancienne colonie portugaise pour des recherches sur un documentaire sur le système ferroviaire, a découvert ce mouvement musical qui, sous le barouf, prône la résilience nationale. Sous les guitares, l’espoir d’une société enfin apaisée.

 

INFORMATIONS PRATIQUES :
La Gaîté lyrique – Auditorium
Mercredi 18 décembre 2013 à 19h30
3 bis rue Papin 75003 Paris 
Tarifs : gratuit / 3 euros / 5 euros