Projection de « Dersou Ouzala » – Le 25 février 2015 – Musée de la Chasse et de la Nature

Le Musée de la Chasse et de la Nature présente,

dans le cadre du cycle de projections

proposé et programmé par Charlène Dinhut et Benoît Hické

 

image

 

DERSOU OUZALA
Réal. : Akira Kurosawa (Japon / Russie, 1975, 145’, VOSTF)
Oscar du meilleur film étranger en 1976

Extrait : https://www.youtube.com/watch?v=XOfd8UzQn3w
En présence de Yuri Toroptsov, artiste, et Claude d’Anthenaise, directeur du Musée de la Chasse et de la Nature

En 1902, Vladimir Arseniev, officier-topographe de l’armée russe et explorateur de la Sibérie orientale, engage le vieux chasseur golde Dersou Ouzala comme guide, afin d’explorer la région de l’Oussouri. Fort de sa vision animiste du monde, celui-ci vit en osmose avec la forêt et les éléments, une passion qu’il communique à Vladimir et qui donnera naissance à une profonde amitié. Kurosawa réalise ici un film sur la Nature et sur les relations que l’Homme entretient avec elle. Il dévoile des tactiques de survie dans des conditions climatiques extrêmes et mêle d’anciennes légendes sibériennes à d’infinis paysages de taïga, qui sont abordés d’un rythme lent et contemplatif. Dersou Ouzala, adaptation du récit autobiographique d’Arseniev, ‘La Taïga de l’Oussouri – Mes expéditions avec le chasseur golde Derzou’, signe la « résurrection » de Kurosawa après l’échec cinglant de Dodes Kaden qui l’avait mené à une tentative de suicide.

Dans le cadre de l’exposition “Deleted scene” de Yuri Toroptsov, du 24 février au 15 juin 2015, une visite rapide l’exposition est organisée à 19h avant la projection. Places limitées : réservation spécifique pour la visite : conf-expo@chassenature.org

L’exposition de Yuri Toroptsov : http://www.chassenature.org/fr/le-musee/les-expositions/deleted-scene-des-traces-en-taiga

INFORMATIONS PRATIQUES :
Le mercredi 25 février 2015 – 19h30
Auditorium du Musée de la Chasse et de la Nature
62 rue des Archives – 75003 Paris
Tarif unique de 6 euros

La séance est suivie d’un verre amical offert par le musée.
Le billet permet de visiter le musée gratuitement pendant un mois à compter de sa date d’émission.
Réservation conseillée auprès de Françoise Fesneau : 01 53 01 92 40 / conf-expo@chassenature.org
Règlement sur place le jour de la séance

Un cycle proposé et programmé par Charlène Dinhut et Benoît Hické

Projection de « Campo de Flamingos sem Flamingos » – Le 25 juin 2014 – Musée de la Chasse et de la Nature

Le Musée de la Chasse et de la Nature présente
dans le cadre du cycle de projections
proposé et programmé par Charlène Dinhut et Benoît Hické

 

image

 

CAMPO DE FLAMINGOS SEM FLAMINGOS
Réal. : André Príncipe (Portugal, 2013, 92’, VOSTA)

Ce film – inédit en France – réalisé par André Príncipe, photographe et éditeur au sein du collectif Pierre von Kleist, est une invitation à la découverte du territoire portugais, et de certaines de ses îles. Un voyage ponctué de rencontres avec des animaux (dont certains sont menacés d’extinction), d’hommes et de femmes qui chassent, qui arpentent le pays.
Captées pendant près d’une année, ces images couvrent les quatre saisons et tentent de restituer la situation du Portugal aujourd’hui et la réalité de la crise économique. Documentaire sur le fil de la fiction, ce film-puzzle commence là où il se termine et nous donne à voir ce qu’on ne prend parfois plus le temps de découvrir.

A noter, en lien avec la séance, l’exposition du collectif Pierre von Kleist à la Galerie 12Mail (vernissage le 4 juillet) : http://www.12mail.fr/2014/06/pierre-von-kleist-levante

 

INFORMATIONS PRATIQUES :
Le mercredi 25 juin 2014 – 19h30
Auditorium du Musée de la Chasse et de la Nature
62 rue des Archives – 75003 Paris
Tarif unique de 6 euros

La séance est suivie d’un verre amical offert par le musée.
Le billet permet de visiter le musée gratuitement pendant un mois à compter de sa date d’émission.
Réservation conseillée auprès de Françoise Fesneau : 01 53 01 92 40 / conf-expo@chassenature.org
Règlement sur place le jour de la séance

 
Un cycle proposé et programmé par Charlène Dinhut et Benoît Hické