Projection de « À l’Est du Paradis » de Lech Kowalski – Le 10/07/2019 à la Gaîté Lyrique (cycle « Le tour du jour » – DERNIÈRE SÉANCE)

Projection de « À l’Est du Paradis » de Lech Kowalski – Le 10/07/2019 à la Gaîté Lyrique (cycle « Le tour du jour » – DERNIÈRE SÉANCE)

La Gaîté Lyrique présente
Le cycle « Le tour du jour – Nouveaux territoires du cinéma »  
Proposé par Benoît Hické
43ème et dernière projection du cycle
 
View this email in your browser
À L’EST DU PARADIS
Réalisation : Lech Kowalski (EU – 2005 – 105 min – VOSTF)
En présence du réalisateur
Merci à Pierre Huot (Agat films & Cie – Ex Nihilo)

Cette 43ème et ultime projection du cycle « Le tour du jour – Nouveaux territoires du cinéma »  sera l’occasion de découvrir ou de redécouvrir l’un des films les plus personnels de Lech Kowalski, héros de l’underground et de tous les combats sociaux, à son retour de Cannes et de la Quinzaine des réalisateurs (On va tout péter, en sélection, à visionner ici).

« Au début de la seconde guerre mondiale, Maria Werla a été arrêtée en Pologne et envoyée dans un camp de travail soviétique dans le nord de la Russie. Elle n’était pas la seule. Il y avait des milliers d’autres Polonais dans ces camps. Je m’en souviens et pourtant, je n’étais pas encore né. Les épreuves que ma mère a dû surmonter m’ont marqué et rendu différent des autres. Contester et protester est devenu ma façon d’exister aux Etats-unis. Je me suis forgé une identité d’outsider et dans tous mes films, je vais à la rencontre d’autres qui, comme moi, vivent en marge de la société. Pourquoi veux-tu me filmer maintenant ? m’a demandé ma mère. Je n’ai pas su quoi lui répondre, je ne le comprenais pas encore vraiment moi-même. Tout ce que je peux dire, c’est que je voulais explorer une réalité d’où je pourrais prendre une douce revanche. Je voulais jeter ma folie, comme un poing levé, à la face du monde, en hurlant que ma mère et moi avons réussi à survivre.
À l’Est du Paradis est un diptyque où deux personnages racontent de multiples histoires qui au bout du compte n’en font qu’une » (Lech Kowalski).

INFORMATIONS PRATIQUES :
Mercredi 10 juillet 2019 à 19h15
Gaîté Lyrique – Auditorium
3 bis rue Papin 75003 Paris 
Tarif plein : 6€, tarif adhérent : 4€
Billetterie en ligne 
Evènement 

Projection exceptionnelle de « Retour à Kotelnitch » – Le 29 mai 2019 à la Gaîté Lyrique (cycle Le tour du jour)

Projection exceptionnelle de « Retour à Kotelnitch » – Le 29 mai 2019 à la Gaîté Lyrique (cycle Le tour du jour)

La Gaîté Lyrique présente
Le cycle «  Le tour du jour – Nouveaux territoires du cinéma »
Proposé par Benoît Hické 
 
 
Le premier film de l’écrivain et cinéaste Emmanuel Carrère, en sa présence !

RETOUR À KOTELNITCH
Réalisation : Emmanuel Carrère (France – 2003 – 110 min)
Projection en présence du réalisateur
 
Kotelnitch est une petite ville située à 800 km à l’est de Moscou. L’auteur y est allé pour suivre les traces d’un prisonnier de guerre hongrois enfermé pendant 55 ans, oublié de tous, dans un hôpital psychiatrique. Il est retourné à Kotelnitch une première fois faire ce qu’il croyait être un film documentaire à partir du personnage féminin trouble qu’il avait rencontré lors du premier tournage : Ania.

Plus tard, Emmanuel Carrère apprend l’assassinat d’Ania. Il retourne alors àKotelnitch, une troisième fois, pour son enterrement. C’est ainsi qu’il se rend compte que ces trois tournages, étalés sur deux ans, racontaient une histoire qui était la sienne.

INFORMATIONS PRATIQUES : 
Mercredi 29 mai 2019 – 19h15 
Auditorium de la Gaîté Lyrique 
3 bis rue Papin – 75003 Paris 

Tarifs : 4 euros (adhérents) / 6 euros 

Evènement 

Carte blanche à Jacques Perconte – Le 17/04/2019 à la Gaîté Lyrique (cycle « Le tour du jour – Nouveaux territoires du cinéma »)

Carte blanche à Jacques Perconte – Le 17/04/2019 à la Gaîté Lyrique (cycle « Le tour du jour – Nouveaux territoires du cinéma »)

La Gaîté Lyrique présente
le cycle « Le Tour du jour – Nouveaux territoires du cinéma » 
proposé par Benoît Hické
© Jacques Perconte 

Jacques Perconte, grand artiste des couleurs et des paysages (invité en 2015 lors de la seconde édition du festival F.A.M.E aux côtés de Jean-Benoît Dunckel), qui adore redonner aux données numériques toute leur picturalité et leur plasticité, nous propose une conversation inédite entre ses pièces les plus récentes (présentées en exclusivité dans le cadre cette soirée) et le travail du jeune réalisateur Pablo Dury.

OR / OR, HAWICK, JUNE 18 
Réal. : Jacques Perconte (France – 2018 – 9’33)
Dans l’or de Klimt porté au point de fusion par un ciel d’après-midi flamboyant au-dessus d’Hawick, dans le sud de l’Écosse, un oiseau traverse le ciel. D’un bout à l’autre de l’horizon, son vol défie l’espace et le temps jusqu’à les faire se tordre et glisser l’un dans l’autre. Le voyage vers la lumière, c’est le renoncement aux apparences pour accéder à une dimension mystique où tout n’est plus qu’amour-lumière-or. Ce flux infini devient harmonie de l’existence et unité de la vie, là où toutes les couleurs se rassemblent, s’embrassent et fondent.

À Hawick, au milieu de la rivière Teviot, le 4 mai 2018.
 

OR / OUR, BUDAPEST, JUNE 18 
Réal. : Jacques Perconte (France – 2018 – 3’34)
Trempée dans l’or de Klimt, l’aurore à Budapest brûle de mille feux. Les oiseaux, minuscules au firmament, filent et dansent. L’immensité et le calme des apparences résonnent avec les flux de la terre. Nos entrailles, comme prises par la force des laves souterraines, nous rappellent à la patience. La quête de la lumière, la quête de l’amour commencera ici, dans les vibrations avec cette lettre d’images incandescentes, attisées par les émotions.
À Budapest, sur le Széchenyi Lánchíd, le 25 juin 2018
 

LES AMOUREUX
Réal. : Pablo Dury (France – 2018 – 46′)
Sur les terres du bout du monde, on raconte qu’il existe une forêt magique. Elle ferait apparaître au voyageur qui s’y installe l’être qu’il désire le plus fort ; une créature venue d’un souvenir lointain, d’un présent rêvé ou d’un avenir incertain.
 

Or / AOUR, VIENNA, 2019 – Première mondiale
Réal. : Jacques Perconte (France – 2019 – 11′) 
L’agitation de la matière joue sur l’équilibre et rien ne se fixe. Portées par la force de l’or qui coule dans leur corps, les hirondelles ne pèsent plus rien. Elles sont la lumière qui va et vient sans ordre et pour les voir, il ne faut pas essayer de les attraper. Pour les voir, il faut laisser le temps s’étirer.

Informations pratiques :
Mercredi 17 avril 2019 – 19h15 
Auditorium de la Gaîté Lyrique 
3 bis rue Papin – 75003 Paris 
Tarifs : 6 euros / 4 euros (adhérents)

Carte blanche à Jacques Perconte – Le 17/04/2019 à la Gaîté Lyrique (cycle « Le tour du jour – Nouveaux territoires du cinéma »)

Carte blanche à Jacques Perconte – Le 17/04/2019 à la Gaîté Lyrique (cycle « Le tour du jour – Nouveaux territoires du cinéma »)

La Gaîté Lyrique présente
le cycle « Le Tour du jour – Nouveaux territoires du cinéma » 
proposé par Benoît Hické
© Jacques Perconte 

Jacques Perconte, grand artiste des couleurs et des paysages (invité en 2015 lors de la seconde édition du festival F.A.M.E aux côtés de Jean-Benoît Dunckel), qui adore redonner aux données numériques toute leur picturalité et leur plasticité, nous propose une conversation inédite entre ses pièces les plus récentes (présentées en exclusivité dans le cadre cette soirée) et le travail du jeune réalisateur Pablo Dury.

OR / OR, HAWICK, JUNE 18
Réal. : Jacques Perconte (France – 2018 – 9’33)
Dans l’or de Klimt porté au point de fusion par un ciel d’après-midi flamboyant au-dessus d’Hawick, dans le sud de l’Écosse, un oiseau traverse le ciel. D’un bout à l’autre de l’horizon, son vol défie l’espace et le temps jusqu’à les faire se tordre et glisser l’un dans l’autre. Le voyage vers la lumière, c’est le renoncement aux apparences pour accéder à une dimension mystique où tout n’est plus qu’amour-lumière-or. Ce flux infini devient harmonie de l’existence et unité de la vie, là où toutes les couleurs se rassemblent, s’embrassent et fondent.

À Hawick, au milieu de la rivière Teviot, le 4 mai 2018.
 

OR / OUR, BUDAPEST, JUNE 18
Réal. : Jacques Perconte (France – 2018 – 3’34)
Trempée dans l’or de Klimt, l’aurore à Budapest brûle de mille feux. Les oiseaux, minuscules au firmament, filent et dansent. L’immensité et le calme des apparences résonnent avec les flux de la terre. Nos entrailles, comme prises par la force des laves souterraines, nous rappellent à la patience. La quête de la lumière, la quête de l’amour commencera ici, dans les vibrations avec cette lettre d’images incandescentes, attisées par les émotions.
À Budapest, sur le Széchenyi Lánchíd, le 25 juin 2018
 

LES AMOUREUX
Réal. : Pablo Dury (France – 2018 – 46′)
Sur les terres du bout du monde, on raconte qu’il existe une forêt magique. Elle ferait apparaître au voyageur qui s’y installe l’être qu’il désire le plus fort ; une créature venue d’un souvenir lointain, d’un présent rêvé ou d’un avenir incertain.
 

Or / AOUR, VIENNA, 2019 – Première mondiale
Réal. : Jacques Perconte (France – 2019 – 11′) 
L’agitation de la matière joue sur l’équilibre et rien ne se fixe. Portées par la force de l’or qui coule dans leur corps, les hirondelles ne pèsent plus rien. Elles sont la lumière qui va et vient sans ordre et pour les voir, il ne faut pas essayer de les attraper. Pour les voir, il faut laisser le temps s’étirer.

Informations pratiques :
Mercredi 17 avril 2019 – 19h15 
Auditorium de la Gaîté Lyrique 
3 bis rue Papin – 75003 Paris 
Tarifs : 6 euros / 4 euros (adhérents)
Billetterie en ligne 


Benoît Hické Programmations 

hicke.fr

Projection de « La pyramide invisible » d’Armel Hostiou – Le 23/03/2019 à la Gaîté Lyrique (en partenariat avec le festival Cinéma du réel)

Projection de « La pyramide invisible » d’Armel Hostiou – Le 23/03/2019 à la Gaîté Lyrique (en partenariat avec le festival Cinéma du réel)

La Gaîté Lyrique présente 
Le cycle « Le tour du jour – Nouveaux territoires du cinéma » 
Proposé par Benoît Hické  Séance exceptionnelle en partenariat avec Cinéma du réel – Festival international du film documentaire
 
LA PYRAMIDE INVISIBLERéal. : Armel Hostiou (France – 2019 – 66 min) 
Avec Jasmina Sijercic (et la voix de Vincent Macaigne) 
Production : Bocalupo Films 

En présence de l’équipe du film

Elle était née en Bosnie, au cœur d’un pays qui n’existe plus. Le jour où elle apprit qu’on y aurait découvert une immense pyramide, j’ai vu passer une lueur étrange dans son regard. 
 

INFORMATIONS PRATIQUES :
Samedi 23 mars 2019 – 15h45 
Auditorium de la Gaîté Lyrique
3 bis rue Papin 75003 Paris
Tarifs : 4 / 6 euros 

Evènement 
Billetterie en ligne 

Benoît Hické ● Programmations