Projection de « Roman national » – Le 10 octobre 2018 à la Gaîté Lyrique (cycle Le tour du jour)

Projection de « Roman national » – Le 10 octobre 2018 à la Gaîté Lyrique (cycle Le tour du jour)

La Gaîté Lyrique présente
dans le cadre du cycle « Le tour du jour – Nouveaux territoires du cinéma »
proposé par Benoît Hické 

 
ROMAN NATIONAL
Réal. : Grégoire Beil (France – 2018 – 63′)
En présence du réalisateur et de Neïl Beloufa, producteur (sous réserve)
Cinéma du réel 2018 (compétition française)
« Salut, vous faites quoi ? » Le chat vidéo Periscope double les échanges audiovisuels de messages écrits et/ou de jets de coeurs qui permettent à ceux qui se filment en direct de voir s’afficher des commentaires d’inconnus sur leur apparence ou leur conversation en cours. Entièrement composé de tels échanges, Roman national sonde la norme exhibitionniste du selfie amélioré. Poésie spontanée (« T’as des yeux de braise qui me rendent merguez »), scène burlesque entre deux pieds nickelés qui ne savent pas lequel des deux reçoit des commentaires moqueurs, faute de localiser la droite et la gauche sur l’écran… Ce montage, loin de générer la dérision, recueille plutôt la capacité des utilisateurs à l’autodérision, et la pudeur paradoxale d’un lieu où, des seins au vomi, on prétend tout montrer. Comment l’immédiateté du chat entre inconnus intègre-t-elle à son quotidien ludique et volontiers caricatural l’incommensurable de l’horreur, lorsqu’un événement tragique a lieu ? Un décompte de morts y a-t-il le même impact qu’un envoi de coeurs ? Le réel est-il définitivement condamné au hors-champ ?
(Charlotte Garson / Cinéma du Réel)
INFORMATIONS PRATIQUES :
Le mercredi 10 octobre 2018 – 19h15
Auditorium de la Gaîté lyrique
3 bis rue Papin – 75003 Paris
Tarifs : 4 / 6 euros
Evènement
Réservations en ligne
 

 

Projection en avant-première de “Dans les limbes” – Le 30 mars 2016 – Gaîté lyrique (cycle Le tour du jour)

La Gaîté lyrique présente

le cycle Le tour du jour – Nouveaux territoires documentaires

proposé et programmé par Benoît Hické

 

 

DANS LES LIMBES

Réal. : Antoine Viviani (France – 2015 – 85’)
Projection en présence du réalisateur et suivie d’une table-ronde avec les écrivains Alain Damasio et Nancy Huston

                 
Ce film est un essai documentaire qui questionne le monde de mémoire auquel nous contribuons tous en numérisant un peu plus chaque jour nos vies et notre environnement. C’est un conte philosophique qui explore les limbes d’Internet comme s’il s’agissait de notre au-delà. La voix d’un esprit mystérieux (interprété par Nancy Huston) se réveille dans le dédale des centres de données du réseau mondial. Comme s’il ne restait plus sur Terre que cette immense machine, toujours en activité.
En plongeant dans sa mémoire, elle observe, fascinée, l’étrange vie qui y réside, peuplée de personnages fantomatiques (pères fondateurs d’Internet, dirigeants de Google, archivistes numériques, etc). Envoutée par les promesses de ce monde, elle s’abandonne lentement à lui. Devenue pur esprit, elle erre dans cet au-delà en essayant de ressentir à nouveau ce qu’est la nostalgie. Que sommes-nous tous un train de construire avec ce monde de mémoire numérique ? S’agit-il d’une nouvelle cathédrale, fondement d’une nouvelle civilisation, ou bien du plus grand cimetière de notre histoire ?

Antoine Viviani : http://www.providences.fr/pages/antoine-viviani/

INFORMATIONS PRATIQUES :

Le mercredi 30 mars 2016 à 19h30
La Gaîté lyrique – Auditorium
3 bis rue Papin 75003 Paris
Tarifs : gratuit pour les adhérents / 3 euros tarif réduit / 5 euros plein tarif

Projection de “Of The North” (1ère française) – Le mercredi 27 janvier 2016 – Gaîté lyrique (cycle Le tour du jour)

La Gaîté lyrique présente

dans le cadre du cycle Le tour du jour

proposé et programmé par Benoît Hické

 

OF THE NORTH (Première française)

Réal. : Dominic Gagnon (Canada – 2015 – 75′ – VOSTA)

Projection suivie d’un entretien Skype avec le réalisateur

« In the land of ice and snow, don’t call me Eskimo » (« dans le pays de la glace et de la neige, ne m’appelle pas Esquimau»). Tel est le refrain d’une chanson entendue dans le dernier film de Dominic Gagnon. Dans la lignée de ses œuvres récentes, OF THE NORTH est un collage de vidéos amateures du web qui propose une vision hallucinée et hallucinante de l’Arctique. Bénéficiant d’un travail sonore exceptionnel qui joue habilement des silences, de la rugosité des enregistrements et de chants de gorge aussi fascinants qu’angoissants, le film ne présente pas juste le regard des Inuits sur eux-mêmes mais aussi celui d’un cinéaste qui, propulsé par l’intensité
vitale inouïe de ces peuples aux prises avec un environnement sans pitié, exacerbe la violence, les chocs culturels et l’âpre beauté d’un monde qui devient sous ses yeux une véritable Interzone“ (RIDM 2015)

“Un « ciné-œil » vertovien anti-exotique, qui donne à voir une acculturation trash et débridée et bat en brèche les clichés en vigueur sur les Inuits, trop souvent cantonnés à la lisière du monde contemporain” (Visions du Réel 2015).

“Aller sur YouTube, c’est comme partir dans un pays et ramener ces images pour les proposer aux gens. De ce monde complètement désordonné qu’est Internet, j’essaye de le réorganiser en un film prêt à la consommation. J’aime dire que je ne fais pas des films sur les gens mais des films sur les gens qui se filment. Cela existait déjà dans les années 60 avec l’apparition des films amateurs et le found footage. Il y a là une forme d’authenticité
qu’on ne trouve pas chez les acteurs”. (Dominic Gagnon, in Libération, 4 décembre 2012

INFORMATIONS PRATIQUES :

Le mercredi 27 janvier 2016 à 19h30
La Gaîté lyrique – Auditorium
3 bis rue Papin 75003 Paris
Tarifs : gratuit pour les adhérents / 3 euros tarif réduit / 5 euros plein tarif
Réservations en ligne (bientôt)

Projections de “Zone blanche” + « All That is Solid Melts into Data »- Le mercredi 9 décembre 2015 – Gaîté lyrique (cycle Le tour du jour)

La Gaîté lyrique présente

dans le cadre du cycle Le tour du jour

proposé et programmé par Benoît Hické

LE CHEMIN DES ONDES
Ces deux films singuliers
questionnent notre rapport ambivalent aux technologies, de l’addiction à la promesse d’un avenir meilleur, de la maladie à l’asservissement. La Terre tourne-t-elle mieux depuis que l’Homme lui impose son empreinte ? Peut-on maîtriser les flux d’informations que nous générons et quels sont les impacts des Big Datas sur notre environnement ? En ces temps de prise de conscience aigüe des problématiques climatiques et plus largement écologiques, est-il encore possible de négocier avec nous-mêmes ? Cette séance très spéciale ouvre la discussion.

 

ZONE BLANCHE

Réal. : Gaëlle Cintré (2014 – 22′)

En présence de la réalisatrice

Souffrant d’un syndrome aigu d’intolérance aux champs électromagnétiques, quatre femmes se voient contraintes de survivre en marge du monde. Le quotidien de ces électro-hypersensibles oscille entre retour à un mode de vie primitif et science-fiction post-apocalyptique. Ne supportant même plus la proximité du courant électrique ou de
batteries, le film a dû se faire sans électricité.

ALL THAT IS SOLID MELTS INTO DATA

Réal. : Boaz Levin et Ryan S Jeffery (Allemagne/France/EU – 2015 – 60′ – VOSTF)

Première parisienne

http://www.ryansjeffery.com/all-that-is-solid-melts-into-data/

Intégrant, comme cela devient fréquent dans le documentaire (et même dans la fiction), des captures d’écran d’internet, notamment de Google maps, ce film aux résonances politiques répertorie avec images, documents et chiffres à l’appui, les principaux centres de données des grandes plateformes d’Internet (comme Google,
Facebook, Apple, etc.), aux Etats Unis, principalement. Froide analyse, à la limite de l’espionnage industriel (on pense à WikiLeaks), sur la forme et l’architecture de ces immenses bâtiments, pour la plupart aveugles et anonymes, où sont stockées les informations collectées par leurs sites. Ces usines énergivores, énormes consommatrices d’eau et d’électricité, génèrent non seulement des problèmes écologiques, mais leur expansionnisme galopant ne semble répondre à aucune nécessité rationnelle. Une analogie avec un célèbre paradoxe de Borges sur la carte et le territoire clôt magistralement cette démonstration finement
polémique”
(Vincent Ostria, Les Inrocks)

INFORMATIONS PRATIQUES :

Le mercredi 9 décembre 2015 à 19h30
La Gaîté lyrique – Auditorium
3 bis rue Papin 75003 Paris
Tarifs : gratuit pour les adhérents / 3 euros tarif réduit / 5 euros plein tarif