Cycle « De l’Île de Pâques à Rapa Nui : embrasser un territoire » – Séance 3/3 – 3 juin 2017 – Muséum national d’Histoire naturelle

Cycle « De l’Île de Pâques à Rapa Nui : embrasser un territoire » – Séance 3/3 – 3 juin 2017 – Muséum national d’Histoire naturelle

Le Muséum national d’Histoire naturelle présente

CYCLE « DE L’ÎLE DE PÂQUES À RAPA NUI : EMBRASSER UN TERRITOIRE »
Un cycle proposé par Astrid de la Chapelle, artiste

De l’île de Pâques à Rapa Nui, de notre perception d’ici à l’île du Pacifique qui vit là-bas. Ce cycle tente de déployer la grande carte des histoires croisées de l’île de Rapa Nui : des territoires vécus par le peuple ancestral Rapanui à ceux peuplés par les regards des scientifiques ou des explorateurs, des territoires boisés, déboisés et reboisés au territoire qui veut recomposer son identité contemporaine…
Projections, rencontres, tables rondes, lectures, écoutes.

3/ PANORAMAS INSULAIRES
Samedi 17 juin 2017- 15h

Des paysages, lus, dessinés, photographiés : une traversée dans le temps des panoramas du minuscule territoire de l’île de Pâques. Des instantanés de paysages qui sont autant de reflets de singulières histoires botaniques, animales, humaines mais aussi … imaginaires ! Des paléo-paysages aux panoramas du futur s’esquissent des portraits étonnants d’une île.

En présence de Gilles Boeuf (biologiste, professeur à l’Université Pierre et Marie Curie), Philippe Vasset (écrivain et journaliste), Catherine Orliac (directeur de recherche au CNRS, archéologue, éco-anthropologue et ethno-biologiste au Muséum) et Michel Orliac (ethnologue préhistorique, chercheur au CNRS)

INFORMATIONS PRATIQUES
Auuditorium de la Grande Galerie de l’Évolution
Entrée par le 36 rue Geoffroy Saint-Hilaire – 75005 Paris
Entrée libre et gratuite dans la limite des places disponibles
Ticket gratuit à retirer à l’accueil

 

Cycle « De l’Île de Pâques à Rapa Nui : embrasser un territoire » – Séance 2/3 – 3 juin 2017 – Muséum national d’Histoire naturelle

Cycle « De l’Île de Pâques à Rapa Nui : embrasser un territoire » – Séance 2/3 – 3 juin 2017 – Muséum national d’Histoire naturelle

Le Muséum national d’Histoire naturelle présente

CYCLE « DE L’ÎLE DE PÂQUES À RAPA NUI : EMBRASSER UN TERRITOIRE »
Un cycle proposé par Astrid de la Chapelle, artiste

De l’île de Pâques à Rapa Nui, de notre perception d’ici à l’île du Pacifique qui vit là-bas. Ce cycle tente de déployer la grande carte des histoires croisées de l’île de Rapa Nui : des territoires vécus par le peuple ancestral Rapanui à ceux peuplés par les regards des scientifiques ou des explorateurs, des territoires boisés, déboisés et reboisés au territoire qui veut recomposer son identité contemporaine…
Projections, rencontres, tables rondes, lectures, écoutes

2/ L’ESPRIT DES ANCIENS
Samedi 10 juin 2017 – 15h

La transmission du patrimoine entre les différentes générations est un enjeu crucial sur l’île de Pâques. Cette question très sensible mêle la notion de l’identité rapanui à celle de leur culture, à travers la problématique de la restitution et du retour des objets sacrés, disséminés à travers le monde.

TE KUHANE O TE TUPUNA (L’esprit des Anciens)
Réal. : Leonardo Pakarati (Chili – 2015 – 65’- VOSTF)
Trois générations d’une même famille rapanui partent en Europe sur les traces d’une pièce sacrée de leur nation, le moai Moai Hoa Haka Nana’ia, un esprit sacré qu’ils appellent « l’Ami volé ». C’est l’un des nombreux objets « vivants » disséminés dans les musées du monde entier. Pour les Rapanui, le Moai possède le Mana, le pouvoir essentiel de leurs vies et de leur bien-être.

En présence du réalisateur, de Catherine Orliac (directeur de recherche au CNRS, archéologue, éco-anthropologue et ethno-biologiste au Muséum), Michel Orliac (ethnologue préhistorique, chercheur au CNRS), et Leslie Cloud (juriste-chercheur, spécialiste des droits des peuples autochtones)

INFORMATIONS PRATIQUES
Auditorium de la Grande Galerie de l’Évolution
Entrée par le 36 rue Geoffroy Saint-Hilaire – 75005 Paris
Entrée libre et gratuite dans la limite des places disponibles
Ticket gratuit à retirer à l’accuei

Cycle « De l’Île de Pâques à Rapa Nui : embrasser un territoire » – Séance 1/3 – 3 juin 2017 – Muséum national d’Histoire naturelle

Cycle « De l’Île de Pâques à Rapa Nui : embrasser un territoire » – Séance 1/3 – 3 juin 2017 – Muséum national d’Histoire naturelle

Le Muséum national d’Histoire naturelle présente

CYCLE «DE L’ÎLE DE PÂQUES À RAPA NUI : EMBRASSER UN TERRITOIRE »
Un cycle proposé par Astrid de la Chapelle, artiste

De l’île de Pâques à Rapa Nui, de notre perception d’ici à l’île du Pacifique qui vit là-bas. Ce cycle tente de déployer la grande carte des histoires croisées de l’île de Rapa Nui : des territoires vécus par le peuple ancestral Rapanui à ceux peuplés par les regards des scientifiques ou des explorateurs, des territoires boisés, déboisés et reboisés au territoire qui veut recomposer son identité contemporaine…
Projections, rencontres, tables rondes, lectures, écoutes.

1/ REGARDS SUR L’ÎLE
Samedi 3 juin 2017 – 15h

Les moais veillent sur les hommes ; des hommes regardent l’île de Pâques. Evolution des regards (celui des explorateurs, des scientifiques et des insulaires) et des recherches, illustrée par des films d’expéditions emblématiques du XXème siècle : de la mission Lavachery-Métraux au légendaire Toromiro.

L’ÎLE DE PÂQUES
Réal. : John Fernhout et Henri Storck (Belgique – 1935 – 26’)
Un document rare sur la mission scientifique franco-belge menée par Henry Lavachery et Alfred Métraux.

EXPÉDITION À L’ÎLE DE PÂQUES (« Island Observed »)
Réal. : Hector Lemieux (Canada – 1966 – VOSTF – 28’)
Une équipe médicale canadienne s’installe sur l’île de Pâques​ dans les années 60​. Ce​ film rare​ montre l​es​ méthodes de recherche ​scientifiques « modernes » et ​le regard des habitants de l’île sur celles-ci – au tournant d’un évènement politique rapanui majeur.

TOROMIRO
Réal. : Rosa Olmos et Catherine Orliac (France – 1997 – 12’)
Le Sophora toromiro est un petit arbre endémique légendaire qui poussait autrefois abondamment sur l’île de Pâques et qui disparut de son biotope naturel dans les années 1960. D’énormes efforts ont été entrepris pour le réintroduire.

En présence de Christine Laurière (chercheur au CNRS, anthropologue, co-directrice de Bérose, l’encyclopédie en ligne sur l’histoire de l’anthropologie et des savoirs ethnographiques)

INFORMATIONS PRATIQUES
Auditorium de la Grande Galerie de l’Évolution
Entrée par le 36 rue Geoffroy Saint-Hilaire – 75005 Paris
Entrée libre et gratuite dans la limite des places disponibles
Ticket gratuit à retirer à l’accueil