Festival de Cinéma sans Image, par Grand Magasin – Le 13 octobre 2015 – Gaîté lyrique (cycle Le tour du jour)

La Gaîté lyrique présente

dans le cadre du cycle Le tour du jour

Proposé et programmé par Benoît Hické

image

 

FESTIVAL DU CINÉMA SANS IMAGE

Par Grand Magasin & Antoinette Ohannessian

Il arrive qu’au détour d’un film l’écran devienne soudain noir. Ces interruptions momentanées de l’image, causées
par l’action d’un protagoniste (elle éteint la lumière, il ferme la porte) ou une péripétie du scénario (panne de courant, entrée dans un tunnel), nous avons entrepris de les collectionner pour un incomplet FESTIVAL DU CINÉMA SANS IMAGE.

Récoltés dans toute l’histoire du cinéma, ces échantillons d’obscurité seront commentés au passage par les concepteurs du festival : Pascale Murtin, Antoinette Ohannessian et François Hiffler, le temps d’une projection de cinquante minutes.

INFORMATIONS PRATIQUES :
Le mardi 13 octobre 2015 à 19h30
La Gaîté lyrique – Auditorium
3 bis rue Papin 75003 Paris
Tarifs : gratuit pour les adhérents / 3 euros tarif réduit / 5 euros plein tarif

Le site de Grand Magasin

Projection de « The Great Flood » – Le 7 février 2015 – Muséum national d’Histoire naturelle (Fife hors les murs)

Le Muséum national d’Histoire naturelle présente

dans le cadre du Festival International du Film d’Environnement 2015

 

THE GREAT FLOOD (La grande inondation)

— Première française —

Réal. : Bill Morrison (EU, 2013, 78’)

En présence du réalisateur

La crue du Mississippi, en 1927, fut la plus destructrice de l’histoire des Etats-Unis. Au printemps de cette année-là, le fleuve déborda en 145 endroits et inonda une surface de 27 000 mètres carré sur une profondeur de 9 mètres. L’une des conséquences de cette tragédie fut l’exode massif de métayers et un remodelage important des bassins de populations du Nord. Sur un plan musical, ce Grand Exil des Noirs du Sud rural vers les villes du Nord vit le Blues du Delta s’électrifier et muer en Chicago blues, en rhythm & blues et en rock’n’roll. En
exhumant de nombreuses séquences d’archives des actualités, muettes et souvent marquées par le temps, le réalisateur Bill Morrison réactive la mémoire d’une catastrophe naturelle qui frappa les esprits. La musique saisissante de Bill Frisell, associée à ces images, façonnent le portrait puissant d’un moment charnière de l’histoire américaine.

INFORMATIONS PRATIQUES : 
Samedi 7 février 2015 – 15h30 
Auditorium de la Grande Galerie de l’Évolution
Entrée par le 36 rue Geoffray St Hilaire – 75005 Paris
Entrée libre et gratuite dans la limite des places disponibles (120 places)