Projection exceptionnelle de « Ne travaille pas (1968-2018) » – Le 14/11/2018 à la Gaîté Lyrique

Projection exceptionnelle de « Ne travaille pas (1968-2018) » – Le 14/11/2018 à la Gaîté Lyrique

La Gaîté Lyrique présente
dans le cadre du cycle Le Tour du jour – Nouveaux territoires du cinéma
proposé par Benoît Hické

 

 

NE TRAVAILLE PAS (1968-2018)
Première parisienne en présence du réalisateur et de l’équipe du film
Réalisation : César Vayssié (France – 2018 – 88 min)
Production / Distribution : Shellac

Elsa Michaud et Gabriel Gauthier sont étudiants aux Beaux-Arts de Paris, ils partagent une relation amoureuse et une recherche artistique. Ils deviennent artistes dans une époque désorientée. Sans parole, hypnotisé par la musique du tandem Avia x Orly, le montage fusionne les gestes, les signes, les évènements du monde et la vie quotidienne des deux étudiants de mars 2017 à mars 2018. Le film exploite la frénésie de l’industrie numérique à travers une proposition plastique, il décline les paradoxes d’une société qui célèbre les événements de Mai 68, cinquante ans après.

« César Vayssié reste l’un des rares cinéastes aujourd’hui à mobiliser avec une telle virtuosité la composition des images et des sons, le travail des corps dans l’espace et les simulacres du spectacle médiatique. En miroir d’UFE (Un film Événement) (…), NE TRAVAILLE PAS (1968 – 2018) continue de questionner les formes de l’engagement, dans l’intime comme dans le politique, à une époque où les possibles sont systématiquement niés ou renvoyés aux échecs de l’histoire. Mais « la véritable image du passé se faufile devant nous », écrivait Benjamin. » (Alice Leroy – Revue Débordements)

 

INFORMATIONS PRATIQUES :
Mercredi 14 novembre 2018 à 19h15
à la Gaîté Lyrique – Auditorium
3 bis rue Papin – 75003 Paris
Tarifs : 4 à 6 €

 

CYCLE LE TOUR DU JOUR
Depuis septembre 2015, ce cycle de projections mensuel, proposé par Benoît Hické Programmations (co-commissaire du festival FAME – Film & Music Experience), se penche sur les nouvelles formes qu’empruntent les cinémas contemporains, en particulier le régime documentaire, en explorant et en explosant à la fois les formats et les sujets.
https://gaite-lyrique.net/cycle/le-tour-du-jour

 

Erik Bullot & Marc Namblard – Les 13 et 14 octobre 2018 au Muséum national d’Histoire naturelle (dans le cadre de la Fête de la Science)

Erik Bullot & Marc Namblard – Les 13 et 14 octobre 2018 au Muséum national d’Histoire naturelle (dans le cadre de la Fête de la Science)

Le Muséum national d’Histoire naturelle présente
dans le cadre de la Fête de la science 2018
Samedi 13 octobre 2018 – 15h

L’ESPRIT DES LIEUX
Réal. : Stéphane Manchematin et Serge Steyer (France – 2018 – 91′)
Bande-annonce
En présence de Marc Namblard, audio-naturaliste.
Ce film raconte l’histoire de Marc Namblard, un preneur de son, installé dans les Vosges et inspiré par les bruits de la nature. Il parcourt la nature pour capter le son naturel : le craquement de la neige, la pluie qui tombe ou les bruissements des feuilles.

Comment filmer dans sa profondeur l’activité intense, à peine visible, qui consiste à écouter ? Au début du film, Marc Namblard, preneur de son atypique installé dans les Vosges, ferme les yeux. Cette fermeture est une invitation : commence alors une épopée de l’écoute, de sa captation (les nuits qu’il passe en forêt pendant la période du brame) à sa transmission (auprès de sa fille, première auditrice de ses tableaux sonores, initiée au monde par le prisme de son oreille docte et créative). Parfois, la passation se fait à un artiste, comme le compositeur Christian Zanési, qui vient puiser chez lui des sonorités mystérieuses pour une pièce électroacoustique. Marc Namblard est un naturaliste : au même titre que ceux qui jadis herborisaient, il part dans la forêt pour faire sa collecte, cachant ses micros stéréo dans le feuillage, se fondant dans le paysage. Quand on le voit à son bureau, casque sur les oreilles, identifiant, classifiant, comment ne pas voir dans son travail un miroir tendu à tout documentariste ? Leur point commun réside dans la recherche de l’émotion : quand Marc et son frère écoutent de vieilles bandes enregistrées en famille, l’origine de sa passion affleure, tout en donnant à entendre des échanges si quotidiens et familiers qu’ils semblent la quintessence de ce qui, pour tout un chacun, fait famille. (Charlotte Garson, Cinéma du Réel 2018)

INFORMATIONS PRATIQUES :
Auditorium de la Grande Galerie de l’Évolution
36 rue Geoffroy Saint Hilaire – 75005 Paris
Entrée libre dans la limite des places disponibles
Dès 10 ans

Evènement
 

 
Dimanche 14 octobre 2018 – 15h

LA LANGUE DES OISEAUX (CAUSERIE)
Une proposition d’Erik Bullot, théoricien du cinéma, professeur à l’École nationale supérieure d’art de Bourges, cinéaste

► Projection :
NOUVEAU MANUEL DE L’OISELEUR
Réal. : Erik Bullot (France – 2017 – 12′)
Visible sous la forme de signes décoratifs, de jouets, de pièges, de sifflets, de plumes ou de cibles, le motif des oiseaux, souvent lié à l’activité de la chasse, est très présent dans les réserves du Musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée (Mucem- Marseille). Support de fascination et objet d’une capture, l’oiseau trouble la frontière entre l’inerte et le vivant. Un oiseau est-il un document ? Les réserves d’un musée de civilisation peuvent-elles être perçues comme un miroir aux alouettes ? S’agit-il d’œuvrer à une libération du document, à l’instar de la libération animale ? Telles sont les questions posées par ce film tourné dans les réserves du Mucem à Marseille.

► Performance :
U-ULULER
par Violaine Lochu

► Le chant des oiseaux obéit-il à une fonction esthétique ? Est-il possible de communiquer entre espèces ? Érik Bullot évoque son prochain film consacré à la langue des oiseaux en compagnie de Michel Kreutzer (professeur émérite d’éthologie à l’université Paris Nanterre).

INFORMATIONS PRATIQUES :
Auditorium de la Grande Galerie de l’Évolution
Entrée libre dans la limite des places disponibles
36 rue Geoffroy St Hilaire – 75005 Paris
Dès 10 ans

Evènement

Projection de « Roman national » – Le 10 octobre 2018 à la Gaîté Lyrique (cycle Le tour du jour)

Projection de « Roman national » – Le 10 octobre 2018 à la Gaîté Lyrique (cycle Le tour du jour)

La Gaîté Lyrique présente
dans le cadre du cycle « Le tour du jour – Nouveaux territoires du cinéma »
proposé par Benoît Hické 

 
ROMAN NATIONAL
Réal. : Grégoire Beil (France – 2018 – 63′)
En présence du réalisateur et de Neïl Beloufa, producteur (sous réserve)
Cinéma du réel 2018 (compétition française)
« Salut, vous faites quoi ? » Le chat vidéo Periscope double les échanges audiovisuels de messages écrits et/ou de jets de coeurs qui permettent à ceux qui se filment en direct de voir s’afficher des commentaires d’inconnus sur leur apparence ou leur conversation en cours. Entièrement composé de tels échanges, Roman national sonde la norme exhibitionniste du selfie amélioré. Poésie spontanée (« T’as des yeux de braise qui me rendent merguez »), scène burlesque entre deux pieds nickelés qui ne savent pas lequel des deux reçoit des commentaires moqueurs, faute de localiser la droite et la gauche sur l’écran… Ce montage, loin de générer la dérision, recueille plutôt la capacité des utilisateurs à l’autodérision, et la pudeur paradoxale d’un lieu où, des seins au vomi, on prétend tout montrer. Comment l’immédiateté du chat entre inconnus intègre-t-elle à son quotidien ludique et volontiers caricatural l’incommensurable de l’horreur, lorsqu’un événement tragique a lieu ? Un décompte de morts y a-t-il le même impact qu’un envoi de coeurs ? Le réel est-il définitivement condamné au hors-champ ?
(Charlotte Garson / Cinéma du Réel)
INFORMATIONS PRATIQUES :
Le mercredi 10 octobre 2018 – 19h15
Auditorium de la Gaîté lyrique
3 bis rue Papin – 75003 Paris
Tarifs : 4 / 6 euros
Evènement
Réservations en ligne
 

 

Projection « Le rock expérimental des Instants Chavirés » (1ère française) – Le 19/09/2018 à la Gaîté Lyrique

Projection « Le rock expérimental des Instants Chavirés » (1ère française) – Le 19/09/2018 à la Gaîté Lyrique

La Gaîté Lyrique présente
dans le cadre du cycle « Le tour du jour – Nouveaux territoires du cinéma »
proposé par Benoît Hické

 
LE ROCK EXPÉRIMENTAL DES INSTANTS CHAVIRÉS (OU COMMENT EN FINIR AVEC LE JAZZ)
Réal. : Yves-Marie Mahé / Le Collectif Négatif
France – 2018 – 85 min
Bande-annonce
1ère française en présence du réalisateur 

Les Instants Chavirés, situés à Montreuil, sont depuis 1991 un lieu de diffusion pensé comme un laboratoire des musiques improvisées, expérimentales, bruitistes. Après avoir ouvert en tant que salle de jazz contemporain, Les Instants Chavirés s’ouvrent au rock avant-gardiste au milieu des années 90. Depuis la programmation s’est majoritairement orientée vers le rock noise, l’électronique, le bruit… 

Ce film propose une plongée jubilatoire dans les archives de ce lieu utopique et toujours vaillant, régulièrement électrisé par des performances qui ont toujours fait la part belle aux expérimentations les plus libres. 

Avec les témoignages d’Arnaud Rivière, Quentin Rollet, Thierry Schaeffer, Andy Moor, Franq De Quengo, Marcel Perrin, Scott Gillot, Théo Jarrier, Romain Perrot, Enrique Vega, J-F Pichard, Nina Garcia, Pascal Benvenuti et Guillaume Loiret. Avec des extraits des concerts de Thierry Madiot, Peter Brötzmann + Han Bennink, The Ex + Tom Cora, Roof, Hint + Quentin Rollet, Kampec Dolores, Prolapse, King Biscuit, Zeni Geva, Melt Banana, Purr, Badgewearer, Heliogabale + Didier Petit, Keiji Haino, Oxbow, US Maple, New Bad Things, Tiger Lillies, Marc Ribot, KK Null, Api Uiz, Labradford, Godspeed You Black Emperor, De Kift, Mamiedaragon, Headwar, Wolf Eyes, France, Vomir, Besoin Dead, AH Kraken, Noir Boy George, Sophie Agnel & Roro Perrot. 

INFORMATIONS PRATIQUES :
Le mercredi 19 septembre 2018 – 19h15
Auditorium de la Gaîté lyrique
3 bis rue Papin – 75003 Paris
Tarifs : 4 / 6 euros
Evènement
Réservations en ligne
 

« ÉCHOS » – Le 05 juillet 2018 à la Gaîté Lyrique (Cycle Le Tour du jour)

La Gaîté Lyrique présente
dans le cadre du cycle « Le tour du jour – Nouveaux territoires du cinéma »
proposé par Benoît Hické
« ÉCHOS »
Cette dernière séance de la saison rassemble trois films traversés par une approche puissante, méditative, poétique de la musique et de la nature.
Une véritable expérience collective, au coeur de l’été ! ALLEGRO TRISTE
Réal. : Aurélien Froment (France / GB – 2017 – 36’)
Cinéma du réel 2018 (compétition française)
Merci à la galerie Marcelle Alix
L’un des plus beaux films récents sur la musique, ou plutôt AVEC la musique, ici un personnage à part entière, qui déploie sa puissance d’évocation grâce à des plans rigoureux. Sous l’apparente austérité du dispositif inventé par l’artiste Aurélien Froment, l’émotion surgit, palpable, littéralement inouïe.

PROXIMA B (première française)
Réal. : Giulia Grossmann (France – 2017 – 15’)
Musique originale : Cosmic Neman
En présence de la réalisatrice et de Cosmic Neman
Bande-annonce
Ce film parcourt une Islande désertée, hantée par les roches et le lichen, volcanique mais qui n’explose jamais en dépit des tensions incessantes et poétiques.

LES ÎLES RÉSONNANTES
Réal. : Juruna Mallon (France – 2017 – 41’)
Cinéma du réel 2017 (compétition française)
En présence du réalisateur (sous réserve)
Bande-annonce
« C’est dans l’oreille d’Éliane Radigue que le film nous amène, dans une expérience sensorielle aux limites de l’hypnose où nos sens sont à l’affût. En traversant les récentes pièces de la compositrice, des paysages jaillissent, notre écoute se précise, s’aiguise et cela persiste au-delà du film. » (Tënk)

INFORMATIONS PRATIQUES :
Le jeudi 5 juillet 2018 à 19h15
Auditorium de la Gaîté lyrique
3 bis rue Papin – 75003 Paris
Tarifs : 4 euros / 6 euros