Projection de « Wake in Fright » – Le 21 décembre 2016 – Musée de la Chasse et de la Nature 🗓

Projection de « Wake in Fright » – Le 21 décembre 2016 – Musée de la Chasse et de la Nature 🗓

Le Musée de la Chasse et de la Nature présente
dans le cadre du cycle de projections
proposé et programmé par Charlene Dinhut et Benoît Hické

 

 

WAKE IN FRIGHT

Réal. : Ted Kotcheff (Australie – 1971 – 114′ – VOSTF)

« Le bush australien était, au même titre que le Midwest américain à une certaine époque, un environnement extrêmement isolé et hostile », se souvient l’un des acteurs, Jack Thompson. « Les gens vivaient ici selon des codes et des rituels étranges. Et comme aucun film australien n’avait encore osé montrer cette réalité, nous avions l’impression d’être des explorateurs. »
Wake in Fright, c’est un film où les acteurs sont saoûls pour de vrai, où les scènes de chasses au kangourou sont des images documentaires, où le réalisateur nous amène toujours plus loin. Ce film invisible, perdu jusqu’à ce que les dernières bobines ne soient retrouvées en 2002, s’avère au-delà de nos espoirs lorsqu’on le découvre. John Grant, instituteur en partance pour Sydney, doit s’arrêter en chemin dans une petite ville minière, isolée, masculine, bagarreuse. Il y passe finalement l’entièreté de sa période de vacances.
Loin d’être une simple critique des villes isolées du bush australien des années 1970, Wake in Fright déploie une fiction hallucinée, noire et brutale, et devient une folie pure que pourtant, toujours, le réalisateur (par ailleurs auteur du premier épisode de la saga Rambo) a voulu au plus près du réel.

 

INFORMATIONS PRATIQUES :
Le mercredi 21 décembre 2016 – 19h30
Auditorium du Musée de la Chasse et de la Nature
62 rue des Archives – 75003 Paris
Tarif unique de 6 euros

La séance est suivie d’un verre amical offert par le musée.
Le billet permet de visiter le musée gratuitement pendant un mois à compter de sa date d’émission.
Réservation conseillée auprès de Françoise Fesneau : 01 53 01 92 40 / conf-expo@chassenature.org
Règlement sur place le jour de la séance

Projection de « Heritage Fight » – Le 7 mars 2015 – Muséum national d’Histoire naturelle 🗓

Le Muséum national d’Histoire naturelle présente

 

HERITAGE FIGHT

Réal. : Eugénie Dumont (France – 2013 – 90’ – VOSTF)

En présence de la réalisatrice 

Il reste encore quelques régions intouchées sur terre, vierges de toute industrialisation ou urbanisation. Mais pour encore combien de temps ? La petite ville de Broome se situe dans la région reculée du Kimberley, la dernière contrée sauvage d’Australie. C’est à cet endroit que le chef du gouvernement de l’état du Western Australia, Colin Barnett, et Woodside, compagnie pétrolière et gazière multimilliardaire, ont décidé d’installer la seconde plus grande usine à gaz de la planète. Face à ce danger qui semble inéluctable, les citoyens de Broome unis avec les propriétaires séculaires de ces terres, les Goolarabooloo, sont déterminés à se battre pour protéger ce qui n’a pas de prix. Commence alors un combat à l’issue inattendue…

INFORMATIONS PRATIQUES :
Samedi 7 mars 2015 – 15h30
Auditorium de la Grande Galerie de l’Évolution
Entrée par le 36 rue Geoffray St Hilaire – 75005 Paris
Entrée libre et gratuite dans la limite des places disponibles (120 places)

Projection de « Walkabout » (La randonnée) – Le 18 septembre 2013 – Musée de la Chasse et de la Nature 🗓

Le Musée de la Chasse et de la Nature présente
dans le cadre du cycle de projections
proposé et programmé par Charlene Dinhut et Benoît Hické

WALKABOUT (La randonnée)

Réal. : Nicolas Roeg (Grande-Bretagne, 1971, 100’, VOSTF)

Le terme « walkabout » désigne un rite de passage pratiqué par les Aborigènes d’Australie. Dès 13 ans, ils partent à l’aventure dans l’étendue sauvage, loin de leur famille. A leur retour, ils sont considérés adultes par leur communauté. Avec la complicité du dramaturge Edward Bond, Nicolas Roeg adapte en 1971 le succès de littérature jeunesse “The Children” (James Vance Marshall, 1959). Ce roman raconte l’histoire de deux enfants perdus dans le bush, qui rencontrent un jeune aborigène en plein « walkabout ». Celui-ci leur apprend à survivre en plein désert. Roeg et Bond transforment ce roman d’initiation en un “trip” esthétique et mental : ils soumettent l’adolescente et son frère à un vrai programme de décryptage sensuel et violent de la nature et du monde animal. Le bush australien est sublimé par la photographie de Roeg (déjà remarqué par son travail de chef opérateur dans des films tels que Le masque de la mort rouge de Roger Corman, Farenheit 451 de François Truffaut ou Petulia de Richard Lester, qui ont parfois éclipsé son parcours de cinéaste atypique) et la partition de John Barry. S’il est ici toujours question de survie, il s’agit de celle d’un état de (la) nature dont on perçoit l’inéluctable affaissement.

 

INFORMATIONS PRATIQUES :

Le mercredi 18 septembre 2013 – 19h30

Auditorium du Musée de la Chasse et de la Nature 

Entrée par le 62 rue des Archives – 75003 Paris 

Entrée libre dans la limite des places disponibles. 

Réservations : 01 53 01 92 40 / conf-expo@chassenature.org