Projection de «Derniers jours à Shibati » – Le 4/12/2017 à la Gaîté Lyrique (cycle Le tour du jour)

Projection de «Derniers jours à Shibati » – Le 4/12/2017 à la Gaîté Lyrique (cycle Le tour du jour)

La Gaîté Lyrique présente
Le cycle « Le tour du jour – Nouveaux territoires documentaires »
Proposé par Benoît Hické

 

DERNIERS JOURS À SHIBATI
Réalisation : Hendrick Dusollier (en sa présence)
[France – 2017 – 60′]
Production : StudioHdk, Maria Roche et Les Films d’Ici
Sélectionné et primé aux festivals Cinéma du réel / États généraux du film documentaire de Lussas / IDFA 2017

Shibati, le dernier vieux quartier de Chongqing – la plus grande ville de Chine – est sur le point de disparaître. Zhou Hong, le petit prince des ruelles animées du quartier, et Mme Xue Lian, l’extraordinaire marraine des travailleurs migrants, vivent depuis toujours à Shibati. Ils doivent partir vers l’une des milliers de tours anonymes de la banlieue lointaine.Grâce à ses rencontres choisies, Hendrick Dusollier (Obras, Babel) poursuit son étude des architectures en mutation. Il restitue intimement cette expérience de relogement massif et questionne en creux la Chine d’aujourd’hui.

INFORMATIONS PRATIQUES :
Le mardi 12 décembre à 19h15
Auditorium de la Gaîté lyrique
3 bis rue Papin 75003 Paris
Tarifs : 4 euros / 6 euros

Evènement
Réservations

 

Projection de « Parallax Sounds » – Le 26 septembre 2012 – Gaîté lyrique (cycle Musiquepointdoc)

La Gaîté lyrique présente

Le cycle Musiquepointdoc

Proposé et programmé par Benoît Hické

 

 

PARALLAX SOUNDS

Réal. : Augusto Contento (2012, 94’, VOSTFR)
Prod. : Cineparallax

En présence de Giancarlo Grande, producteur

Parallax Sounds, réalisé par Augusto Contento (Strade d’Acqua, 2009) explore Chicago et plus précisément la connection très intime qui existe entre sa bouillonnante scène musicale et son architecture, ses paysages urbains à la fois vertigineux et marqués par la présence du lac Michigan.

En entrelaçant avec maestria des séquences d’interviews et de merveilleux plans de la ville, redécoupée – voire redéployée – pour l’occasion dans toute sa grâce, ce documentaire interroge l’intéraction nécessairement en jeu entre un artiste et son biotope, une relation qui innerve l’oeuvre de bon nombre des musiciens de la troisième plus grande métropole américaine : Steve Albini (guitariste de Shellac et célèbre producteur de PJ Harvey, Pixies, Nirvana, Electrelane), David Grubbs (Gastr del Sol), Damon Locks (The Eternals), Ian Williams (Don Caballero, Battles) ou le saxophoniste Ken Vandermark dévoilent parfois avec pudeur, toujours avec émotion, le lien si particulier qui les unit à Chicago, cité de l’industrie et de la modernité, de Frank Lloyd Wright et d’Al Capone, de la House Music et du hardcore, autant de facettes d’une même réalité. Une créativité non démentie aujourd’hui, qui fait le lien entre les énergies underground d’hier et le maelström esthétique de demain.

Ce documentaire tout à la fois musical, politique, musical et surtout nécessaire (projeté en avant-première française !) fait la part belle aux sensations et aux respirations, sans perdre de vue l’essentiel : la poésie du béton.

 

INFORMATIONS PRATIQUES :
Le mercredi 26 septembre 2012 à 19h30
La Gaîté lyrique – Auditorium
3 bis rue Papin 75003 Paris
Tarifs : gratuit pour les adhérents / 3 euros tarif réduit / 5 euros plein tarif

 

 

Projection de « Gunkanjima » – Le 11 avril 2012 – Musée de la Chasse et de la Nature

Le Musée de la Chasse et de la Nature présente

dans le cadre du cycle de projections 

proposé et programmé par Charlène Dinhut et Benoît Hické

 

GUNKANJIMA

Réal. : Louidgi Beltrame (France, 2010, 33′)

En présence du réalisateur et de  l’artiste Laurent Millet, à l’occasion de la très réussie exposition Je croyais voir un piège au Musée (jusqu’au 6 mai)

Au large du Japon, l’île de Gunkanjima est une colonie minière abandonnée depuis 1974. Socle d’une construction verticale extrême et non planifiée, l’île rassemble aujourd’hui les vestiges quasi archéo-logiques de l’architecture moderne japonaise. Des formes vides, autant de sculptures monumentales et de témoins d’histoires industrielles et idéologiques.

 

Précédé de :

CONCRETE & SAMPLES III CARRARA

Réal. : Aglaia Konrad (Belgique, 2010, 19′)

Concrete & Samples est une série de films autour du concept d’«architecture sculpturale». Ce troisième segment en-quête sur une carrière de marbre, son architecture temporaire, le sentiment qui se dégage de ce paysage sculpté, creusé, et pourquoi pas son sous-texte, à la fois artistique et historique.

 

L’ABSIDE, LA CLOCHE ET L’ANTILOPE

Réal. : Aurélien Froment (France, 2005, 27′)

Le film évoque sur un mode documentaire le projet inachevé d’une cité utopique, Arcosanti, initié par l’architecte Paolo Soleri dans les années 1970 en Arizona. Une longue description du lieu, de son histoire, de son devenir supposé, développée par un guide-narrateur dont le discours méticuleux multiplie les visions de la ville.

 

Informations pratiques :

Le mercredi 11 avril 2012 – 19h30
Auditorium du Musée de la Chasse et de la Nature
Entrée par le 62 rue des Archives – 75003 Paris
Entrée libre dans la limite des places disponibles.
Réservations : 01 53 01 92 40 / conf-expo@chassenature.org