A l’occasion de l’exposition « Images à charge, la construction de la preuve par l’image »
(du 4 juin au 30 août, dans le cadre des 5 ans du BAL), les trois séances, constituées pour la plupart de films d’artistes ou expérimentaux, proposent d’appréhender la puissance de persuasion des images. Images enregistrées par des caméras de surveillance ou par des drones, images prises sur le vif ou found footage, ce sont les modalités visuelles du contrôle sur le citoyen qui sont convoquées. Avec la nécessité, pour reprendre l’impératif de Michel Foucault, de déconstruire les structures fondatrices de nos sociétés pour mieux les
sonder.

Une programmation de Benoît Hické

 

image

 

La charge de l’image

De sources documentaires, les situations ici filmées dévoilent des lieux inaccessibles, des scènes mystérieuses. “Body Trail” se situe entre la scène de crime et la performance filmée. Les corps gisent, troublantes sculptures de chair. “Mansfield 1962″ a été réalisé à partir d’images « found footage » prises pendant l’été 1962 par la police dans des toilettes publiques d’une petite ville de l’Ohio. A travers un miroir sans teint, il s’agissait de collecter des images à charge contre des pratiques sexuelles illicites. Le corps est aussi au centre de “The Unmanned – 2045 – The Death of Ray Kurzweil”. Le théoricien du transhumanisme et sa descendance supposée sont filmés dans une forêt au moyen de drones permettant d’envisager une autre forme de limite biologique. Dans “BIT Plane”, un avion télécommandé, équipé d’une caméra vidéo, survole illégalement la Silicon Valley, en un pied-de-nez précurseur et transgressif. Le faucon, dans “On Air”, se voit investi d’une mission d’espionnage au Moyen Orient. Un écho réflexif sur les outils modernes et archaïques de contrôle.

“Body Trail”, de Michael Palm et Willi Dorner (2008, vidéo, son, 8’)

“Mansfield 1962″, de William Jones (2006, vidéo, sil., 6’)

“The Unmanned – 2045 – The Death of Ray Kurzweil”, de Raphaël Siboni et Fabien Giraud (2014, vidéo, son, 26’)

“BIT Plane”, de Bureau of Inverse Technology (1999, vidéo, son, 13’)

“On Air”, de Laurent Grasso (2009, vidéo, son, 17’30)

Remerciements : Charlène Dinhut et Maxime Guitton

 

INFORMATIONS PRATIQUES :

Cinéma des Cinéastes – Le 23 juin 2015 – 20h15

7 avenue de Clichy – 75017 Paris

Tarifs : 9 euros / 7 euros tarif réduit.
Séance + exposition au BAL : 11 euros

Non classé
Shares