Le Muséum national d’Histoire naturelle présente

dans le cadre de la Fête de la Science 2015

 

PROMENADES ÉCOPHONIQUES

 

 

► Samedi 10 octobre – 15h30
« Déambulation à la lisière du monde » – Concert de Frédéric Nogray (40’)
En 2012, lors d’un voyage sur la côte Caraïbes du Honduras, Frédéric Nogray s’est intéressé à la mangrove, cette bande-tampon qui délimite deux mondes très différents : le bord de mer de la côte Caraïbes et la forêt tropicale humide où règnent les palétuviers. Une composition onirique, en hommage à ces zones souvent oubliées et pourtant nécessaires à l’écosystème.

 

► Samedi 10 octobre – 16h30
“Géophonie aquatique : de l’inentendu à l’inattendu” – Conférence de Marc Namblard (60’)
Le bioacousticien américain Bernie Krause est le premier à avoir utilisé le terme de “géophonie” pour désigner l’ensemble des phénomènes sonores produits par la nature non organique (mouvements tectoniques, atmosphériques, magnétiques, etc…). Marc Namblard, audio-naturaliste, s’intéresse aux sons produits par l’élément « eau » dans tous ses états, à travers une sélection de collectes réalisées en Lorraine, dans les Cévennes, en Islande, ainsi qu’une pièce sonore composée avec le musicien Anthony Laguerre.

En présence de Jérôme Sueur, bioacousticien, spécialiste des cigales, maître de conférences au Muséum

http://www.marcnamblard.fr/

 

► Dimanche 11 octobre – 15h30
Diffusion de la pièce “Stridulations #1” de Pali Meursault (35’)
Cette composition électroacoustique orchestre la rencontre entre des chants d’insectes et des champs électromagnétiques. Criquets, cigales et grillons, enregistrés dans les Alpes, au Japon ou en Amazonie, dialoguent avec des phénomènes électriques et magnétiques émanant d’un instrument inventé à partir de lampes néons. « Stridulations #1 » confronte enregistrement et instrument, composition et improvisation, organique et électrique, nature et technique…

http://www.palimeursault.net/index4.html

 

► Dimanche 11 octobre – 16h30
« Spectra animalis » : essai de bestiaire surnaturel et imaginaire – Conférence de Philippe Baudouin (60’)
A la frontière de la science et de la fiction Philippe Baudouin (chargé de réalisation à France Culture, documentariste, essayiste) dévoile une histoire surnaturelle des animaux, un bestiaire imaginaire dans lequel les phénomènes sonores occupent une place importante : des expériences de télépathie de l’éthologue Karl Krall aux chevaux parlants d’Elberfeld, en passant par les apparitions d’aigles et de rongeurs produites par le médium polonais Franek Kluski. Il tente de redonner vie à quelques-unes de ces histoires situées au croisement de la zoologie, de la littérature et de l’imaginaire.
Lectures par Déborah Perret, comédienne

 

INFORMATIONS PRATIQUES :

Auditorium de la Grande Galerie de l’Évolution

Entrée par le 36 rue Geoffray St Hilaire – 75005 Paris
Entrée libre et gratuite dans la limite des places disponibles (120 places)

de à
Non classé
Shares