Le Muséum national d’Histoire naturelle présente

DÉCENTREMENT ET RÉ-ENCHANTEMENT : L’ENREGISTREMENT DE TERRAIN POUR UN NOUVEL USAGE SONORE DU MONDE

Tendez l’oreille, participez à une rencontre sonore à l’écoute de la nature !

Conférence Alexandre Galand, docteur en histoire, art et archéologie, Université de Liège

Par le biais des microphones, l’enregistrement de terrain, de la nature, des animaux, des écosystèmes suscite une écoute renouvelée du monde, de ses habitants et de ses milieux de vie. Attentif à la diversité des formes de vie, parfois infimes ou inaudibles, l’enregistrement de terrain contribue à ré-enchanter des paysages sonores menacés. Bien qu’elle soit associée à l’accélération et aux progrès techniques liés à la Révolution industrielle, cette pratique impose un ralentissement des gestes, une concentration et un décentrement de l’écoute.

Dans un monde où les printemps deviennent de plus en plus silencieux, les preneurs de sons mettent en valeur des phénomènes acoustiques passionnants qui racontent la crise écologique en cours. Loin d’être uniquement passéiste ou nostalgique, l’enregistrement de terrain donne à entendre d’autres manières d’entrer en résonance avec le monde, d’autres cosmopolitiques. Il contribue à faire vaciller la conception occidentale d’une nature aliénée de l’humain et nous invite à tendre l’oreille, pour un nouvel usage sonore du monde.

Le blog d’Alexandre Galand : https://pardelablog.wordpress.com/decentre

INFORMATIONS PRATIQUES :

Auditorium de la Grande Galerie de l’Évolution – 15h
Entrée libre dans la limite des places disponibles

Non classé
Shares